JOURNAL LIFESTYLE

Échapper à la réalité

27 octobre 2021

Nous sommes le mercredi 27 octobre 2021.

Au moment où je rédige ces mots, je vois le soleil se coucher et le ciel s’assombrir à travers une des fenêtres de mon appartement. Et je ne peux pas m’empêcher de penser que j’aimerais pouvoir ralentir le temps. Même si c’est juste pour une soirée, une toute petite soirée. Quelques minutes, ou peut-être quelques heures. Juste le temps d’écrire, de me déconnecter du monde extérieur et d’échapper à la réalité…

Ce soir, j’aimerais pouvoir m’installer quelque part avec mon ordinateur portable, me préparer un grand café noir et ouvrir mon logiciel de traitement de texte pour rédiger quelques lignes. J’aimerais pouvoir faire le vide dans mon esprit pour réveiller mon inspiration, vagabonder d’une pensée à une autre et commencer à écrire mes premières ébauches en buvant un café chaud. Réfléchir, rédiger et même rêver éveillée. Retrouver le plaisir d’être en tête-à-tête avec une feuille blanche. Sans m’inquiéter du temps qui passe, sans avoir les yeux rivés sur les aiguilles d’une horloge.

Écrire, c’est ma manière à moi d’échapper à la réalité.

Et ce soir j’en ai besoin, vraiment besoin. J’aimerais pouvoir me retrouver toute seule, m’éloigner du reste du monde et oublier le temps qui passe. Pas de montre, pas d’horloge, pas de calendrier. Sans aucun tic-tac, sans aucune page à tourner. 

J’aimerais pouvoir ralentir le temps pour remplir les pages de mes vieux carnets brouillons et y retranscrire toutes les petites choses qui me passent par la tête en ce moment. J’aimerais pouvoir gribouiller, tout effacer et écrire à nouveau par dessus pendant des heures, vider complètement mon esprit trop encombré et oublier le reste du monde. J’aimerais pouvoir faire comme si les tic-tac de l’horloge n’avaient vraiment aucune importance. Mais je ne peux pas. Parce que je sais que je ne peux pas ralentir le temps. Pas même pour quelques minutes, ou quelques heures. Je peux juste faire semblant. Ou au moins essayer de l’oublier. Juste le temps d’écrire, de me déconnecter du monde extérieur et d’échapper à la réalité.

1

Vous aimerez peut-être

2 Commentaires

  • Répondre Jay 7 novembre 2021 à 12:50

    Fumeur de souvenir vibes. <3

  • Répondre Jessie Alaimo 7 novembre 2021 à 14:25

    Je n’y avais pas pensé, mais maintenant que je lis ton commentaire… C’est vrai que j’ai l’impression de retrouver ce que je faisais à (la belle et grande) époque ! 🥺

  • Laisser un commentaire