JOURNAL LIFESTYLE

Vingt-neuf

1 février 2022

Nous sommes le mardi 1er février 2022.

Aujourd’hui, c’est mon vingt-neuvième anniversaire. Et comme chaque année, je m’accorde quelques heures et je prends rendez-vous avec moi-même. Pour écrire, pour réfléchir à ma vie, pour rêvasser. C’est devenu une habitude. Comme une tradition ou un petit rituel rien qu’à moi. Je m’installe quelque part avec une grande tasse de café noir et je m’accorde un peu de temps pour rédiger. Cette manie a commencé il y a si longtemps que je ne sais même plus comment elle est née. Quand j’y repense, j’ai l’impression que depuis le début de mon adolescence, il n’y a pas une année qui ne soit passée sans que je ne rédige quelque chose le jour de mon anniversaire. Une rétrospective, un article, une liste. Évidemment, j’ai fini par oublier la plupart des mots, des phrases et des textes que j’ai écrits. J’ai même perdu, déchiré et jeté une partie de mes vieux cahiers. Je n’ai presque plus de traces de mes anciens écrits. Mais je veux continuer à perpétuer la tradition, ma tradition. Au moins encore une fois, même si c’est peut-être la dernière.

C’est en quelques sortes comme si je commençais la rédaction d’un nouveau chapitre de ma vie à chaque anniversaire, comme si je préparais le récit de mes futures aventures. Sans jamais vraiment rentrer dans les détails, juste en écrivant les grandes lignes. Pour quelques heures, j’oublie les échecs potentiels, les imprévus et les mauvaises nouvelles. Et je me concentre sur les rêves, les ambitions et les projets, surtout sur les projets. Je m’imagine toutes les petites et grandes choses que je vais vivre et je les écris sur une feuille blanche. Comme si c’était aussi simple que ça dans la vraie vie, comme si il suffisait juste d’écrire ses rêves sur un bout de papier pour qu’ils se réalisent.

J’ai vingt-neuf ans aujourd’hui. C’est mon dernier anniversaire avant le grand cap des trente ans, mon dernier anniversaire avant le début d’une toute nouvelle décennie. Je sais que cela ne changera rien à mon quotidien. Et je sais que vingt-neuf n’est rien de plus qu’un nombre, tout comme vingt-huit, vingt-sept et vingt-six. Mais c’est la dernière ligne droite avant mes trente ans et je n’arrive pas à me sortir ça de la tête.

Vingt-neuf ans par-ci, trente ans par là. Ça tourne en boucle dans mon esprit. J’y pense depuis des jours, peut-être même des semaines. J’y pense et je me surprends à avoir hâte d’y être. Je me souviens à quel point j’avais peur de grandir, d’entrer dans la vie active et de vieillir. Je me revois douter de moi et remettre en question chacun de mes choix. J’avais peur de ne pas être à la hauteur, de me tromper de chemin et de ne jamais réussir à trouver le bonheur. Mais aujourd’hui, c’est complément différent. Je ne suis plus effrayée. Au contraire, je suis déterminée, enthousiaste et sereine. Je suis fière du chemin parcours pendant ma vingtaine et je suis en paix avec mes choix. Et c’est sans doute pour ça que je suis si excitée à l’idée de terminer cette décennie. Il me reste encore quelques petites choses à accomplir et quelques autres à me prouver avant de clore le tout dernier chapitre de ma vingtaine, mais je sais que je peux me faire confiance. Et puis, j’ai encore toute une année d’aventures à vivre pour essayer d’y arriver…

3

Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire

Laisser un commentaire