DOG MOM LIFESTYLE

Déménager avec son chien

18 décembre 2022

 

« Comment organiser un déménagement avec son chien ? »

Je pense que cette question est devenue ma grande préoccupation de l’année à la seconde où j’ai su que j’allais quitter le petit appartement du centre-ville dans lequel je vivais avec Peanut depuis plus de trois ans pour emménager avec mon amoureux dans notre toute première maison…

Même si je sais qu’aujourd’hui Peanut est une véritable aventurière à quatre pattes (en grande partie parce qu’elle est habituée à me suivre absolument partout depuis le jour de son adoption),  j’avais peur que notre déménagement l’angoisse, qu’elle perde tous ses repères en quittant notre appartement et qu’elle soit malheureuse dans notre nouvelle maison. C’est pourquoi, comme à mon habitude, j’ai retourné tout internet pour essayer de trouver un maximum de conseils pour faire de notre déménagement une période calme et paisible de changements (ou du moins, une période pas trop anxiogène de changements) pour Peanut. Et comme à mon habitude, j’ai pris tout un tas de notes afin de pouvoir rédiger un article comme celui-ci (je n’avais juste pas imaginé à ce moment-là que mon déménagement me demanderait tellement de temps et d’énergie que je serais incapable de l’écrire pendant plus de deux mois).

.

Avant le déménagement

Organiser son déménagement

Un déménagement ne s’organise pas du jour au lendemain (et c’est encore plus vrai lorsque l’on vit avec un chien). Nos petits compagnons à quatre pattes peuvent parfois se sentir angoissés lorsqu’ils perdent leurs repères et leurs habitudes quotidiennes (et c’est encore pire lorsque leurs maîtres ont moins de temps à leur consacrer et qu’ils sont eux-mêmes stressés). C’est pourquoi j’estime qu’organiser et planifier son déménagement bien à l’avance (quand cela est possible, évidemment) est la première chose à faire pour aider son chien à vivre sereinement cette période de changements. Cela permet à la boule de poils de vivre progressivement toutes les étapes du déménagement (en s’habituant petit à petit à la présence de cartons et à l’absence de certains meubles/ objets dans son environnement), mais également de continuer à vivre normalement jusqu’au dernier moment…

Continuer à vivre normalement

C’est probablement le conseil le plus important parce que c’est celui qui permet à nos compagnons à quatre pattes de vivre (un peu plus) sereinement leur déménagement (ou du moins, ça leur permet de ne pas être constamment angoissés par tous les changements qui s’opèrent autour d’eux). En continuant les longues promenades, les séances de jeux et toutes les autres activités qui rythment habituellement le quotidien de son chien (en d’autres mots, en prenant le temps de continuer à s’occuper de lui), on lui permet de suffisamment se dépenser physiquement et intellectuellement. Et donc, par conséquent, on l’aide à réduire son anxiété (et cela, c’est sans compter qu’en continuant à pratiquer des activités à l’extérieur, on éloigne le chien de la source de son stress qui, dans le cas d’un déménagement, se trouve souvent à l’intérieur de son habitation).

Il est également conseillé de ne pas toucher au panier, aux gamelles et aux jouets jusqu’au jour du déménagement (parce que les chiens ont besoin d’avoir un espace rien qu’à eux où ils peuvent se reposer quand ils en ont besoin et parce que, encore une fois, ils aiment leurs petites habitudes).

Prendre le temps de visiter le nouveau logement avec son chien

Je sais qu’il n’est malheureusement pas toujours possible de visiter son futur logement avec son compagnon à quatre pattes, mais cela me semble beaucoup trop important pour ne pas être suggéré dans mon article (d’autant que je suis intimement convaincue que nos petites visites de la maison et nos promenades dans le quartier ont beaucoup aidé Peanut à se sentir chez elle dans notre nouvelle maison).

 

Le jour du déménagement

Évidemment, l’idéal est de s’arranger avec un dogsitter (ou avec une personne de confiance) pour que le chien ne soit pas présent le jour du déménagement (ni dans l’ancien logement, ni aussi dans le nouveau), mais cela n’est malheureusement pas toujours possible (et c’est justement parce que cela n’a pas été possible que Peanut était présente le jour de notre déménagement et lors de la livraison de nos nouveaux meubles).

Isoler son compagnon à quatre pattes dans une pièce

Qui dit déménagement, dit aussi meubles, cartons, mouvements et beaucoup de gens. C’est pourquoi il est préférable d’isoler son compagnon à quatre pattes dans une pièce fermée à clef (avec quelques affaires qui lui appartiennent comme son panier, ses gamelles et ses jouets) et d’aller le voir de temps à autre pour vérifier que tout se passe bien (c’est aussi l’occasion de le rassurer avec des mots doux et un câlin). Cela permet d’éviter le stress dû à l’agitation et aux changements apportés à son environnement, mais aussi et surtout de limiter les risques de fugues et d’accidents (pour le chien et pour les humains).

Déplacer ses affaires à la dernière minute

Comme je le disais un peu plus haut (je préfère prendre le risque de me répéter parce que cela me semble important), on conseille de déplacer le panier, les gamelles et les jouets à la dernière minute pour que le chien puisse continuer à avoir son espace rien qu’à lui (d’ailleurs, je pense que ce sont les tous derniers objets que j’ai embarqués dans notre voiture et qu’ils ont quitté l’appartement en même temps que Peanut).

Sécuriser (au maximum) le trajet

Lorsque l’on déménage avec un chien, il est indispensable d’avoir plusieurs véhicules à disposition (et si ce n’est vraiment pas possible, il faut absolument et obligatoirement prévoir plusieurs trajets). Placer son compagnon à quatre pattes dans le coffre ou à l’arrière de la voiture au milieu des meubles, des cartons et de tout un tas d’autres bazars me semble être une très mauvaise idée pour des raisons évidentes de sécurité (même si il est attaché avec une ceinture de sécurité pour chien, même si il est dans une cage de transport).

Prendre le temps de s’occuper de sa boule de poils

Même si les journées de déménagement sont rarement les plus reposantes (et que l’on a à peu près mille choses à faire au même moment), il ne faut pas oublier de prendre le temps de s’occuper de sa boule de poils. Que ce soit pour une petite promenade, une séance de jeu ou même un gros câlin, il est important de s’accorder des moments de pause pour passer un peu de temps avec son chien.

 

Après le déménagement

Une fois arrivés dans le nouveau logement, la première mission sera de tout mettre en oeuvre pour transformer la découverte de ce nouvel environnement en une expérience positive (je dirais même en une expérience ultra mega positive). 

Aménager son logement

Je pense que la première chose à faire est de lui préparer un petit coin rien qu’à lui (de préférence loin de l’agitation du déménagement) avec son panier, ses gamelles et quelques jouets (cela permet au chien de retrouver une odeur qu’il connait parmi toutes les nouvelles qu’il découvre).

Laisser le chien découvrir le nouvel environnement à son rythme 

Je pense que lorsque l’on arrive dans un nouvel environnement, on doit toujours laisser le chien le découvrir à son rythme (d’ailleurs, j’ai toujours fonctionné comme ça avec Peanut et cela n’a jamais posé de problème). Certains chiens sont de nature curieuse et aiment visiter tous les recoins auxquels ils ont accès pour découvrir de nouvelles odeurs (dans ce cas-ci, il suffit simplement de regarder à distance pour vérifier qu’ils ne font rien de dangereux et/ou qu’ils n’abîment rien) alors que d’autres sont nettement moins téméraires et préfèrent trouver un endroit où cacher (et dans ce cas-là, il est préférable de ne pas les brusquer et les laisser tranquille dans leur cachette puisque c’est ce dont ils ont besoin).

 

Même si j’ai conscience que tout ce que j’ai mis en place pour Peanut lors de mon déménagement ne fonctionnera pas nécessairement avec d’autres chiens (comme je l’écris souvent, je ne suis ni vétérinaire, ni éducatrice canin et tout ce que je partage sur mon blog est lié à ma propre expérience de maitre-chien) et qu’il doit y avoir sur le web des centaines d’autres conseils, je pense avoir été suffisamment complète pour pouvoir clôturer cet article…

1

Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire

Laisser un commentaire